samedi 18 juillet 2015

Pour ou contre le camping?

C’est en revenant dans son train-train quotidien qu’on découvre que faire du camping c’est pas des plus reposant!
  1. Se lever au milieu de la nuit, s’habiller et sortir avec une lampe frontale pour aller aux toilettes. Plusieurs fois.
  2. Dormir sur un matelas dur, on s’ennuie de notre matelas mousse mémoire.
  3. Faire la vaisselle à tous les repas, on s’ennuie de notre lave-vaiselle.
  4. Mettre les vidanges dans la voiture à chaque fois qu’on quitte la tente.
  5. Rentrer les vidanges dans la tente pour la préparation des repas.
  6. Mettre la glacière dans la voiture lorsqu’on a fini les repas.
  7. Sortir la glacière lorsqu’on a faim.
  8. Tout chercher, rien n’est à sa place! Brosse à dents, lampe frontale, crème solaire, tuque...
  9. Aller chercher de l’eau. 
  10. Dormir avec une tuque.
  11. Le buffet à volonté, je parle de nous pour les moustiques!
  12. La nourriture gèle, surtout les légumes. Même en été.
  13. Payer par minute pour prendre une douche.
  14. Ne pas avoir d’avertissement avant la fin de la douche.
  15. Pas de chauffage ou air climatisé.


Le camping a quand même des bons côtés.
  1. Le calme de la nature.
  2. Le bruit du vent.
  3. La nourriture, repas hors routine du métro-boulot-dodo.
  4. Sentiment de solitude, être au milieu de nul part, si on est dans un vrai camping où l’on voit presque pas son voisin, pas les campings qui ressemblent à des nouveaux développements.
  5. Voir les étoiles.
  6. Les feux de camp.
  7. Les collations sur le feu de camp (saucisses hot-dog, guimauves)
  8. Manger dehors.
  9. Respirer de l’air frais.
  10. Pas de réseau cellulaire.


Le camping rend plus tolérant
  1. On ne prend pas obligatoirement une douche par jour.
  2. Nos douches sont généralement plus courtes car on doit payer.
  3. On ne fait pas la fine bouche pour les repas.
  4. Au lieu de salir un verre, on boit directement à la pinte.
  5. On n’est généralement pas sur notre 36.


Pour avoir grandi à la campagne, j’ai toujours l’appel de la tranquillité de la nature.


Bon été à tous!

jeudi 16 juillet 2015

Jeudi | Road trip

C’est lorsque tu sors de la tente à 1-2 heures du matin (pour aller au toilette) et que ta respiration fait de la boucane blanche que tu réalises qu'il fait bien frête et que tu étais vraiment bien dans ton sleeping bag à -10 degrés. Nous avons tout de même passé une belle nuit, les panneaux de la chambre sont vraiment efficaces, malgré le 5 degré qu’ils annoncaient.

Après avoir pacté la voiture, nous sommes partie en Road Trip, au lieu de reprendre le chemin inverse pour Montréal, nous nous sommes dit: « Pourquoi pas aller dire bonjour au Lac St-Jean? » Un peu fou, vous direz? On aime bien être spontané et profiter de la vie!

Nous avons donc traverser la Réserve faunique des Laurentides jusqu’au Saguenay pour rejoindre Chambord et ensuite se diriger vers La Tuque. En arrivant à Trois-Rivières, question d’étirer le temps avant de rentrer à la maison, on a continué sur le Chemin du Roi. Donc pas besoin de vous dire que notre retour a été plutôt de 10 heures que de 4-5 heures! Grâce à ce gros détour, j’ai pu voir le Lac St-Jean et la Petite Maison Blanche au Saguenay. 


Je me rends compte quand partant en Road Trip comme ça, que le Québec est tellement grand, et qu’on ne prend pas la peine de le visiter à sa juste valeur.

mercredi 15 juillet 2015

Mercredi | Journée la plus froide

La matinée n'est pas le reflet de la journée d'hier, c'est plutôt frais et très nuageux. On se fait donc des crêpes et de la tisane pour se réchauffer un peu. Le ciel se dégage un peu! Nous allons à l'accueil pour voir les prévisions de la journée car nous sommes sans données cellulaires depuis notre arrivée. Roulement de tambour, la journée sera plutôt froide, cet après-midi MétéoMédia prévoit 12 degrés et la nuit prochaine 5 degrés.

On s'habille plus chaudement et nous partons faire une mini randonnée de 6.5 km. Le sentier de La Chute. Belle petite chute au bout de ce trajet. Il faut préciser que ce n'est pas les chutes Niagara mais le bruit de l'eau nous fait le même effet!!! On se fait un pique-nique sur le bord de la chute. Nos profitons du chaud soleil et du vent frisquet. La tranquillité, une connexion avec la nature, rien de mieux pour relaxer.

Nos corps ne se réchauffent plus beaucoup, on décide de partir la chaufferette au propane de la Huttopia. On boit de la tisane et on joue aux cartes. La tisane nous réchauffe plus que la chaufferette. Mais le grand gagnant du réchauffage est nos sleeping bag à -10 degrés!


mardi 14 juillet 2015

Mardi | Journée la plus chaude

Les nuits se suivent mais ne se ressemblent pas. Une nuit plus chaude, il faut dire que la soirée était plus chaude mais les panneaux, de la chambre, fermés devaient nous aider aussi et que dire de la noirceur presque totale à 8 heures!

Comme les vents sont très intenses, on décide d'aller faire une petite randonnée. Peut-être que les vents seront moins importants cet après-midi et nous irons faire du canot. Notre petite randonnée a plutôt été une moyenne promenade de 8 km sous le soleil plombant et l'absence de vent! Contrairement à hier, les sentiers étaient formés de racines au lieu de roches et la dénivellation était presque nul. C'est étrange de se balader au travers d'une forêt en régénération depuis presque 25 ans. La forêt a été victime de feux en 1991. Ensuite, ce fût les champs de lichens, on aurait dit de la neige ou même des champs de choux-fleurs. Que dire de notre après-midi? Un après-midi à écouter le bruit du vent! Oui oui vous avez bien lu!


Notre soirée hypnotisante devant le feu a été écourté à cause de la pluie mais par chance nous avons eu le temps de manger nos saucisses hot-dog calcinées! Que de souvenirs d'enfance ont fait surface en voyant des bulles apparaître sur la saucisse. Vive le camping et sa gastronomie!

lundi 13 juillet 2015

Lundi | Tuque en juillet

Première nuit en camping n'est jamais plaisant. Nous n'avons pas le confort de notre matelas mousse mémoire! Nous apprivoisons de nouveaux bruits, eau du lac, les oiseaux, le sleeping bag, le bébé qui pleure parce qu'il a sûrement aussi frette que nous. Une tuque, 4 épaisseurs de chandail, pantalons chauds et bas laine de mérinos. Et oui on a quand même eu froid malgré nos super sleeping bag. Prochain achat des momies, quoique des momies doubles ça existes-tu?

Après nos toasts au propane, on prépare notre randonnée. On décide de faire le sentier Pioui, un 10.2 kilomètres avec un dénivelé de 480m. La randonnée n'est pas des plus facile. Le 3/4 du parcours est composé de grosses roches, cap de roche, mini ruisseau et souvent la largeur maximale du sentier est de 18 pouces. Nous sommes récompensé à plusieurs reprises par la vue de cette chaîne de montagne. Que dire de la dernière heure, on descend et descend encore! Ce fût une grosse randonnée de 5h avec une température dépassant les 30 degré, si on se fit au 27 degrés affiché à l'accueil à notre arrivée.

Durant la soirée nous n'avons pas eu la visite de M. Lièvre, cependant Petit Mulot, Petit Suisse et Maringouins Voraces sont au rendez-vous.

À notre coucher, nous remarquons que notre chambre est une deuxième tente! Nous fermons donc les panneaux en espérant plus de chaleur que la nuit dernière et plus de noirceur. Pour l'instant, la soirée est beaucoup moins fraîche que hier!

Bonne nuit!

dimanche 12 juillet 2015

Dimanche | Camping de luxe

Après avoir roulé durant 4-5 heures sur les autoroutes et les routes principales, on arrive presque à notre havre de paix! Un petit 9 km de garnottes et on arrive à Arthabaska #2, notre belle hutte Huttopia. Une grande tente d'armée avec 2 chambres, salle à manger. À l'extérieur nous avons la cuisinette incluant frigo au propane, une table de pique-nique, 4 chaises, un emplacement pour le feu et la vue sur des arbres! Nous sommes sur le bord d'un lac mais le lac est presque invisible. Mais que dire des étoiles lorsqu'elles se pointent le bout du nez! Fabuleux! Ce n'est pas dans Homa qu'on peut voir ça!

Durant la soirée nous avons la visite de M. Lièvre et de bébé Lièvre. Ils se laissent prendre en photo comme des vedettes. Les flashs ne les dérangent pas du tout ou peut-être que les flashs les aveuglent? 

On sert toute la bouffe, les articles de toilettes et la poubelle dans la voiture question de ne pas tenter les ours noirs de la région.

Bonne nuit!